Le régime hypocalorique permet-il de maigrir efficacement ?

illustration d'un médécin prenant le tour de taille d'une personne

Si vous avez déjà cherché des méthodes pour maigrir, vous êtes certainement tombés sur des milliers de méthodes. Parmi ces dernières nous allons passer en revue une qui s’appelle le régime hypocalorique. 

Ce régime, est-il efficace ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Vous aurez dans cet article toutes les réponses aux questions qu’il est légitime de se poser avant de se lancer dans l’aventure de la perte de poids.

Qu’est-ce que le régime hypocalorique ?

Le régime hypocalorique est une façon de manger qui limite le nombre de calories quotidiennes que vous pouvez consommer. En effet, vous devez viser un apport quotidien situé entre 1000 et 1500 calories par jour.

L’objectif de cette méthode est de vous fournir moins de calories que ce dont la plupart des adultes moyens ont besoin pour maintenir leur poids. On voit de nombreux diététiciens prescrire un régime hypocalorique comme stratégie de perte de poids.

À ce propos, une recommandation courante pour déclencher la perte de poids est de diminuer l’apport calorique quotidien de 500 à 750 calories. Et cela se traduit généralement par un apport de 1 200 à 1 500 calories par jour pour les femmes adultes. En revanche, il se traduira par un apport de 1 500 à 1 800 calories par jour pour les hommes adultes.

Aussi, il existe des versions extrêmes du régime hypocalorique. Ces dernières préconisent un apport quotidien inférieur à 1000 calories. Ces régimes sont généralement suivis pendant de courtes périodes afin de favoriser une perte de poids rapide. Aussi, il est important de toujours faire ce genre de régime avec le suivi d’un expert.

D’ailleurs, les régimes hypocaloriques et très hypocaloriques sont couramment utilisés dans des environnements cliniques. On parle ici des centres de perte de poids par exemple. Mais ils sont également populaires auprès du grand public.

Par exemple, vous verrez de nombreux entraineurs personnels qui proposent des plans quotidiens de repas à 1 200 calories.

Le régime hypocalorique apparaît comme un bon moyen pour maigrir. Vu que par essence même, perte de poids signifie moins d’apport calorique que calories dépensées. Ainsi, même pour la réussite des régimes tels que les régimes suivants : DASH, Montignac, cétogène, l’objectif premier est d’avoir un apport calorique inférieur aux dépenses caloriques.

Néanmoins, de nombreuses études ont prouvé que le régime hypocalorique n’est pas une méthode durable.

Le régime hypocalorique, comment ça marche techniquement ?

Avant de commencer un régime hypocalorique, il est toujours bon de passer un examen physique. Surtout si vous souffrez de problèmes de santé tels que l’hypertension artérielle ou l’hypercholestérolémie. Il est également important d’identifier tout antécédent de troubles alimentaires.

Ensuite, mesurez votre composition corporelle et décidez de vos objectifs. Par exemple, vous pouvez mesurer votre indice de masse corporelle (IMC) et votre tour de taille. En effet, ce sont les deux mesures autres que le poids qui peuvent montrer vos progrès.

Puis, déterminez vos besoins quotidiens en calories. Cette étape sera différente pour chacun et changera même pour vous au fil du temps. Déterminez par exemple le nombre de calories dont vous avez besoin chaque jour pour maintenir votre poids actuel, puis réduisez ce nombre de 100 à 500 calories.

Ainsi, vous pouvez commencer lentement avec une petite réduction de calories. Après tout, il s’agit d’une modification de mode de vie. Si vous êtes trop exubérant au début, vous risquez de trouver la restriction calorique trop difficile par la suite.

Le régime hypocalorique peut-il vous aider à perdre du poids ?

Pour perdre du poids, il est nécessaire de créer un déficit calorique. Réduire la consommation quotidienne de 500 à 750 calories, est susceptible d’encourager la perte de poids, du moins à court terme.

De nombreuses études ont montré que suivre des régimes hypocaloriques peut favoriser la perte de poids.

Par exemple, des scientifiques ont mené une étude américaine auprès de 2 093 personnes obèses. Les résultats ont montré qu’un régime hypocalorique sous contrôle médical entraînait une perte de graisse moyenne de 4,7 % sur 12 mois.

En revanche, une autre étude portant sur 57 personnes en surpoids a noté qu’après avoir suivi un régime très faible à 500 calories ou un régime faible à 1250 calories pendant 5 et 12 semaines, respectivement, les participants à l’étude ont repris 50 % du poids qu’ils avaient perdu sur 10 mois, en moyenne.

En effet, les régimes hypocaloriques induisent des changements métaboliques qui conservent l’énergie et empêchent donc la perte de poids. Par exemple, une augmentation de l’appétit, une perte de masse maigre et une réduction du nombre de calories brûlées. Ainsi, ces facteurs rendent difficile le maintien de ce poids sur le long terme.

Donc, dans un régime hypocalorique, il serait mieux de diminuer progressivement vos apports caloriques. En effet, cela favorisera une perte de poids tout en minimisant les adaptations métaboliques de votre organisme.

Les avantages potentiels d’un régime hypocalorique

image d'un pouce dirigé vers le haut

Il est indéniable qu’un régime hypocalorique vient avec son lot de bienfaits sur la santé. Notamment, si vous avez tendance à avoir une balance excédentaire « caloriquement » parlant. En effet, il est essentiel d’alimenter votre corps avec le bon nombre de calories pour préserver une bonne santé générale.

De nombreuses études ont montré que la réduction des calories, en général, peut être bénéfique pour la santé en :

  • Favorisant la perte de poids ;
  • Réduisant les facteurs de risque de maladies cardiaques comme le LDL (mauvais cholestérol) ;
  • Diminuant le taux de sucre dans le sang et l’inflammation.

Il ne fait aucun doute que la perte d’un excès de poids a des effets positifs sur la santé. Aussi, il est préférable pour votre corps de rester dans les limites de vos besoins caloriques quotidiens.

Cependant, les méthodes utilisées pour favoriser la perte de poids sont diverses. Par exemple, l’utilisation de méthodes de régimes restrictifs très peu caloriques est fortement associée à une augmentation des chances de reprendre du poids avec le temps.

Par conséquent, il est important de choisir des méthodes de perte de poids saines et durables plutôt que des régimes alimentaires extrêmes.

Il convient de noter que certaines fois des régimes très hypocaloriques peuvent être nécessaires. En effet, dans certains cas pour des personnes souffrant d’obésité morbide par exemple, une perte de poids rapide sera une solution idéale.

Toutefois, cela se fera évidemment sous contrôle médical. Cela permettra une amélioration rapide de leur état de santé général grâce à l’amélioration de leur profil glycémique et lipidique.

Néanmoins, ces régimes sont généralement suivis pendant de courtes périodes. Aussi, ils sont généralement associés à des taux d’abandon élevés en raison de leur nature restrictive.

Pour finir, si vous souhaitez suivre un régime hypocalorique pour perdre du poids, il est important de demander conseil à un prestataire qualifié.

Les inconvénients d’un régime hypocalorique

image d'un pouce dirigé vers le bas

Il est indéniable que les besoins caloriques varient d’une personne à l’autre. Ainsi, ces besoins particuliers ne peuvent être déterminés qu’à l’aide d’équipements ou de calculs spécifiques.

Toutefois, il existe bien entendu une base référente. Par exemple, la femme adulte moyenne a besoin d’environ 2 000 calories par jour pour maintenir son poids. Par contre, un homme a besoin d’environ 2 500 calories.

Gardez à l’esprit que ces chiffres ne sont que des moyennes. En effet, ils ne reflètent pas les différences de besoins caloriques dues à des facteurs tels que l’âge, le niveau d’activité et la taille.

Par ailleurs, il est important que vous sachiez qu’un régime hypocalorique extrême peut entraîner des effets secondaires négatifs comme :

  • Des étourdissements ;
  • Une faim extrême ;
  • Des nausées ;
  • Des carences en micronutriments ;
  • De la fatigue ;
  • Des maux de tête et des calculs biliaires.

Par ailleurs, si les changements alimentaires sont faits de manière drastique, il y a de fortes chances que l’effet contraire soit provoqué au bout d’un moment. À savoir, la prise de poids.

En effet, restreindre les calories entraîne des changements métaboliques dans votre corps. Il s’agit notamment d’une augmentation des hormones comme la ghréline et le cortisol. En d’autres termes, les hormones qui provoquent la faim, ainsi que la baisse du taux métabolique au repos. C’est-à-dire des calories que vous brûlez au repos.

Par conséquent, si vous faites une forte restriction calorique soudaine, cela causera une forte production soudaine de ces hormones. Ainsi, vous comprenez donc le cycle infernal de perte et de reprise de poids des régimes extrêmes.   

En outre, des recherches ont montré que les régimes répétés et les cycles de poids peuvent :

  • Entrainer un stress cardiaque ;
  • Entraîner un risque plus élevé de troubles alimentaires ;
  • Augmenter les risques de diabète de type 2 et de mortalité accrue.

Que doit-on manger ou pas dans un régime hypocalorique ?

Techniquement parlant, il n’existe pas d’aliments interdits. En effet, l’objectif ultime du régime hypocalorique est d’avoir une balance calorique déficitaire.

Par exemple, une pizza moyenne fait environ 300 calories pour 100 g et une canette de Coca, 200 calories. Si vous ne prenez que ça 3 fois par jour, vous respectez donc les règles du régime hypocalorique.

Toutefois, vous n’aurez pas les nutriments nécessaires au bon fonctionnement de votre organisme. Et cela, entrainera d’autres troubles de santé. Vous l’aurez donc compris, l’idéal est de se tourner vers les aliments naturels.  

En effet, ils vous apportent tous les nutriments nécessaires et sont très peu caloriques. Un autre avantage des aliments naturels est que du fait de leur faiblesse calorique, vous ne risquez pas d’être dans la situation ou vous devez compter les calories de vos repas.

Le plus important est de s’assurer d’avoir des aliments issus de tous les groupes alimentaires. Puisque vous réduisez votre consommation de calories, vous devez vous assurer que chaque calorie compte.

C’est pourquoi il est important de choisir des aliments à forte densité nutritionnelle. Les aliments riches en fibres vous aident également à vous sentir rassasié. Ainsi, tâchez de consommer quotidiennement un aliment de chacun des groupes suivants et vous serez sur la bonne voie.

Fruits et légumes                         

image de fruits et légumes, importants dans un régime hypocalorique

La plupart des fruits et légumes sont très rentables financièrement parlant. En effet, il vous offre moins de ce que vous ne voulez pas (calories et graisses) et plus de ce que vous souhaitez (vitamines, minéraux et fibres).

Protéines maigres et produits laitiers à faible teneur en matières grasses

image d'un plat contenant un poulet roti; un aliment important pour un régime hypocalorique

Les sources de protéines maigres (comme le poulet ou le poisson grillé et les produits laitiers allégés) éliminent les calories supplémentaires provenant des graisses. D’un autre côté, elles vous apportent les protéines dont votre corps a besoin. On connaît tous l’importance des protéines pour la vie humaine.

Glucides entiers

image d'un plat contenant des flocons de quinoa; un aliment important pour un régime hypocalorique

Les glucides, contrairement aux croyances populaires, ne sont pas mauvais. En fait, les glucides sont également essentiels à la vie humaine. Mais en choisissant des céréales complètes, vous obtenez plus de nutriments en plus de vos calories.

Glucides raffinés (en modération)

Aucun aliment n’est complètement interdit dans un régime hypocalorique. Mais si vous épuisez votre apport calorique quotidien en glucides simples, vous risquez de passer à côté de nutriments importants et de retrouver rapidement l’appétit.

Graisses saines

image de bouteilles d'huiles d'olives, source importante de bonnes graisses bonnes pour un régime hypocalorique

Notre organisme a besoin de graisses pour bien fonctionner. En fait, notre organisme en a besoin pour être en bonne santé. Par conséquent, n’oubliez pas d’inclure les aliments capables de vous les apporter. Il s’agit généralement des noix, des huiles de noix ou de graine, des poissons gras, des œufs, etc. Pour une liste allongée, jetez un coup d’œil à cet article.

Herbes et épices

image de bâtons de cannelle

Utilisez-les pour ajouter de la saveur à vos aliments sans ajouter de graisse ni de calories. Faites tout de même attention à votre consommation en sodium. Une hypertension ne sera pas votre meilleure alliée dans votre quête de perte de poids.

Aliments transformés (en modération)

image d'un plat contenant un gâteau

Consommer beaucoup d’huile, de beurre, ou de sucre est une façon d’épuiser en un clin d’œil votre apport calorique quotidien. Faites-y donc attention !

Néanmoins, vous pouvez vous permettre 100 à 150 calories quotidiennes « réservées au péché mignon ». Tâchez simplement de surveiller vos portions afin de ne pas en manger trop par inadvertance.

En conclusion : le régime hypocalorique bien pour maigrir ?

« Régime hypocalorique » est un terme général qui pourrait englober de nombreux types de modes d’alimentation, et même de modes de vie. Ainsi, prendre moins de calories que vous n’en brûlez est un moyen efficace de perdre du poids et c’est ce que préconise le régime hypocalorique.

Toutefois, suivre ce régime n’est pas nécessairement simple ou facile. Une règle facile : privilégier les aliments naturels. Aussi, si vous le pouvez, consultez un médecin ou un nutritionniste pour vous aider à démarrer. Vous augmenterez ainsi vos chances de réussir en toute sécurité.

N’hésitez pas à aider des milliers de personnes à prendre leur corps en main en partageant cet article !

Publié par Remi Deronzier

Créateur de Le Blog Nutrition, il s'est donné pour mission de proposer des conseils et astuces en nutrition pour aider les personnes désireuses de perdre du poids et les sportifs à booster leurs capacités physiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :